Pas un des iPads piratés, on devine.

Le pirate de sécurité Goatse Andrew Auernheimer, âgé de 26 ans, a été reconnu coupable d’accusations fédérales liées au téléchargement des données de plus de 100 000 propriétaires d’iPad depuis le site Web d’AT &T. Wired rapporte que le jury qui a entendu le procès de M. Auernheimer devant un tribunal fédéral du New Jersey n’a pris que des heures pour parvenir à un verdict, le déclarant coupable de fraude d’identité et de complot pour accéder à un ordinateur sans autorisation.

M. Auernheimer, en utilisant le pseudo Twitter @rabite, a tweeté qu’il savait « qu’il y aurait un coupable ici » et il fera appel.

M. Auernheimer et un complice, Daniel Spitler, auraient découvert un trou dans le site Web de &T qui leur permettait de trouver les adresses électroniques et les codes d’identification uniques des cartes SIM qui identifiaient les iPads des utilisateurs sur le réseau de &T. Rapports câblés c’est à ce moment-là qu’ils ont commencé à écrire du code:

Auernheimer et Spitler ont découvert que le site divulguerait des adresses e-mail à quiconque lui aurait fourni un identifiant ICC. Les deux ont donc écrit un script – qu’ils ont surnommé le « Slurper de compte iPad 3G » — pour imiter le comportement de nombreux iPads contactant le site Web afin de récolter les adresses e-mail des utilisateurs d’iPad.

Les pirates ont pu récupérer des informations d’identification pour certains utilisateurs d’iPad assez célèbres, notamment Diane Sawyer et le maire de New York Michael Bloomberg.

Tandis que M. Auernheimer et M. Spitler a signalé le problème de sécurité à Gawker et semblait se présenter comme des citoyens inquiets, les plaintes pénales contenaient des transcriptions qui semblaient indiquer qu’elles essayaient vraiment de se promouvoir et de faire mal paraître AT & en divulguant les données. À un moment donné, ils ont apparemment même discuté des risques juridiques, M. Auernheimer écrivant à M. Spitler que « vous pourriez absolument être poursuivi pour baiser. »

En 2011, Daniel Spitler a plaidé coupable pour son rôle dans le piratage et a été libéré sous caution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.